Historique du CIProC

2000 : Création de l’association sans but lucratif « Espace Impulse » , fondée en mars 2000, par Madame Molai et des amis dont l’objectif était d’aider les personnes migrantes dans leur démarche de recherche active d’un emploi rémunéré couvert par la sécurité sociale.

2002 : conscient que l’intégration passe également par la compréhension mutuelle, Espace Impulse organise de plus en plus d’activités culturelles et des conférences sur le parcours des migrants et leur difficulté à trouver du travail ;

2003 : 1 ère édition d’Afrodisiac une manifestation populaire au départ créer pour sensibiliser le public belge aux différents maux qui touchent l’Afrique, et en même temps offrir une vitrine à tous les créatifs et artistes d’origine africaine où présenter leur œuvres tant musicales, artisanales que culinaires.

2004 : dans la foulée de la nouvelle loi des asbl, Espace Impulse devient le Centre d’impulsion Socioprofessionnel et Culturel pour mieux affirmer sa double mission d’opérateur de guidance en insertion socioprofessionnelle et d’animateur culturel.
C’est au cours de cette année que Madame Yvette TABU rejoint le conseil d’Administration du CIProC comme secrétaire générale.

2008 : le Centre déménage dans de nouveaux locaux où il installe un espace dédié à l’apprentissage de l’outil informatique. La même année, CIProC accueille ses premiers bénéficiaires du cours de base en français langue étrangère (FLE). Réorganisation du processus de prise en charge des demandeurs d’emploi peu qualifié au sein de l’association. Les usagers doivent signer un contrat d’accompagnement ;

2014 : The African Awards, remets le prix du mérite DUNIA à la Présidente du CIProC asbl, personnalité d’origine africaine pour le beau parcours de l’association qu’elle dirige depuis le début.

2015 : projet expérimental portant sur la formation qualifiante d’agent d’accueil en tourisme et évènementiel en partenariat avec la Mission locale de Saint-Josse. Le projet eut un réel succès mais n’a pu se poursuivre, faute de moyen financier pour le pérenniser.
Cette même année CIProC est repris dans le cadre du quinquennat de cohésion sociale au niveau régional et communal

2016 : CIProC obtient la reconnaissance de la Cocof comme opérateur linguistique en FLE B dans le cadre du parcours d’accueil des primo-arrivants.

2017 : lancement du projet « Employabilité des jeunes », dans le cadre du contrat de quartier POGGE », destiné au jeune en décrochage scolaire ou en recherche d’emploi.

2018 : le FESTIVAL AFRODISIAC quitte le parc du bois de la Cambre pour le parc d’Osseghem au pied de l’Atomium à Bruxelles.
Depuis plusieurs années le nombre des usagers du CIProC est sans cesse croissant.

A l’heure actuelle, CIProC prend en charge plus de 200 usagers dans dans le cadre de l’accompagnement individuel et/ou collectif dans leur recherche d’emploi. Sa tâche quotidienne consiste à (re)donner confiance, à mettre en avant leurs qualités, à révéler leur savoir et à compléter la formation des candidats.

Missions du CIProC

Notre mission est d’accroître les chances des personnes éloignées de l’emploi de trouver ou de retrouver du travail dans le but de favoriser la cohésion sociale et le bien-être de tous.

Par une approche individuelle et/ou collective, nous effectuons un travail de socialisation, de développement des compétences dans la perspective de la construction d’un projet professionnel.